Ce terme de superaliments s’est imposé dans les médias depuis une dizaine d’années : ces aliments s’opposeraient à nos aliments du quotidien et cacheraient des atouts nutritionnels exceptionnels.

Quels sont leurs intérêts ? Est-ce prouvé ? Ont-ils aussi des inconvénients ? Où trouver ces aliments fantastiques ?

C’est quoi un superaliment ?

C’est bien difficile de répondre à cette question car ce terme pourtant si employé ne correspond à aucune définition règlementaire.

Il est utilisé sur internet, dans des articles « santé » pour des aliments qui semblent extraordinaires.

Ce qui est certain, c’est que généralement, ces aliments oniriques viennent du bout du monde : on voyage à l’évocation de leur nom exotique.

Ils font partie du règne végétal : fruits, graines, algues, plantes, écorces…

Atout indiscutable ajouté : ils seraient utilisés depuis des temps immémoriaux par des populations indigènes. Qui peut résister devant de tels atouts !

Quelles sont les propriétés apportées par la superfood ?

Par opposition à la junk food, les superaliments auraient des propriétés démentes pour les citadins sédentaires que nous sommes devenus : richesse formidable en anti-oxydants, vertus minceur, anti-âge, anti-fatigue, détox, anti-cancer, anti-inflammatoires, purifiantes … la liste est longue mais peu précise !

Pour parler de richesse nutritionnelle, il faut la définir et là, problème : dans beaucoup d’articles ou publicités, pas de composition précise.

Or, c’est d’une importance capitale en nutrition : pour pouvoir définir l’intérêt d’un aliment, on doit pouvoir donner une quantité à consommer et une fréquence de consommation dudit aliment sinon, le soufflé retombe…

Leur richesse indéniable : les antioxydants :

Si on parle essentiellement d’antioxydants dans le monde des superaliments : définissions-les pour comprendre : les antioxydants, ce sont les nutriments qui composent certains aliments et qui permettent de lutter contre le vieillissement des cellules : les vitamine A, C, E, le sélénium, le zinc, les polyphénols…

On les trouve essentiellement dans les fruits et légumes, les fines herbes, les épices …

Mais pour bénéficier d’une richesse en nutriments, un aliment doit être consommé rapidement et stocké dans de bonnes conditions : ces superaliments viennent souvent de loin : on ne peut donc pas les trouver au rayon frais, on nous les vendra donc sous forme sèche, en poudres à diluer, jus, comprimés, ampoules…

Or, les transformations techniques apportées à ces nutriments vont modifier leur composition et leur absorption par notre corps.

C’est bien la limite à ces champions nutritionnels : l’absence de règlementation pour :

  • leur culture : présence de pesticides, résidus de métaux lourds dans les sols, qualité de l’eau ?
  • le mode de conservation et de transport : durées et températures de stockage, qualité des contenants, empreinte carbone ?
  • l’impact sur l’environnement et les populations locales : augmentation du prix, intensification de la culture, déforestation ?
  • leurs risques éventuels face à des maladies ou traitements médicaux du consommateur ?
  • les éventuels risques d’allergies ?

On ne parle même pas du prix : un aliment exceptionnel doit s’acheter à prix d’or…

Tous ces inconvénients embrument la fabuleuse histoire de ces aliments-licornes !

Pour revenir à la réalité, chaque époque a ses modes alimentaires

  • cuisinez des aliments bruts, autant que possible
  • ne consommez au maximum qu’un seul aliment transformé par repas
  • consommez la moitié de votre repas en fruits et légumes frais
  • utilisez les fines herbes, les épices, les aromates
  • favorisez les aliments locaux
  • variez les sources : agriculture conventionnelle, raisonnée, bio…
  • mangez varié  
  • n’attendez pas d’aliments miracle : ils  n’existent pas !

Le terme superaliments est donc un "super coup de com’" : aucune définition précise, pas de règlementation, peu ou pas d’arguments scientifiques…

Les aliments ordinaires eux, ont leur intérêt au quotidien : consommés régulièrement et dans des proportions usuelles, ils favorisent le maintien d’une alimentation saine pour un coût raisonnable.

©2019 Direction Médicale AXA Assistance France