Les beaux-jours reviennent et nous sommes tous tentés de nous balader dans les forêts et jardins pour profiter des charmes de la nature. Il faut cependant être vigilant aux tiques qui sont des parasites qui vivent dans les milieux végétalisés et humides (hautes herbes, forêt…). Elles ont pour particularité de pouvoir transmettre la maladie de Lyme (https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/maladie-de-lyme) lorsqu’elles sont porteuses de la bactérie Borrelia. Après une balade, il est donc recommandé de suivre plusieurs conseils afin d’écarter tout risque de contracter cette maladie.

1 - S’inspecter

Après une balade dans les bois ou un pique-nique sur l’herbe, il est recommandé d’examiner minutieusement votre corps et celui des enfants, de la tête aux pieds à la recherche éventuelle de tiques. Elles sont repérables par le point noir qu’elles laissent sur la peau. Celui-ci correspond au corps du parasite qui est à moitié enfoui au niveau de sa tête. Des démangeaisons peuvent alors survenir au point de morsure ainsi qu’une rougeur.

2 - Retirer les tiques

Si vous constatez une piqure de tique et que celle-ci est toujours présente sur la  peau, il est impératif de la retirer le plus tôt possible afin de limiter la possible transmission de la bactérie responsable de la maladie de Lyme.

Pour cela, il est conseillé d’utiliser un tire-tique (vendu en pharmacie) qui sera adapté et permettra d’ôter entièrement le parasite sans risquer de détacher son corps. Une pince à épiler peut également être utilisée en dernier recours mais il faudra s’assurer que l’intégralité de la tique a été retirée.

3 - Désinfecter

Vous devez ensuite de nettoyer la zone avec de l’eau et du savon, puis la désinfecter avec un antiseptique.

4 - Surveiller la zone

Il est important de suivre l’évolution de la morsure en vérifiant qu’il n’y a pas d‘apparition d’un « érythème migrant ». Celui-ci est caractérisé par une plaque, rouge ou foncée en fonction de votre couleur de peau, autour de la piqure qui survient dans les 15 jours après la morsure et continue de s’étendre ensuite. Contrairement à une réaction inflammatoire classique qui serait induite par la piqûre, l’érythème ne disparait pas seul au bout de quelques jours.

5 - Consulter le médecin

Si un érythème migrant apparait, il conviendra de consulter votre médecin traitant rapidement afin que celui-ci vous examine et évalue la nécessité ou non de prescrire un traitement antibiotique, voire une prise de sang (sérologie permettant le diagnostic de la maladie de Lyme).

 

En cas de morsure de tique, les premiers gestes sont donc essentiels et vous permettrons de limiter le risque de transmission de la maladie de Lyme. L’examen scrupuleux de votre corps, le retrait des parasites, la désinfection et une surveillance locale sont les meilleurs atouts après vos escapades dans la nature !

©2019 Direction Médicale AXA Assistance France