En cette période de confinement, on est abreuvé en permanence de conseils pour réussir et optimiser cet enfermement : quoi lire, quoi regarder, quelles activités mettre en place avec les enfants etc…

L’injonction ultime est de ne surtout pas se laisser aller et ne pas prendre de poids.

Stop !

Et si on profitait justement de ce temps pour être plus indulgent avec soi -même ?

Etre à l’écoute de soi

C’est-à-dire ne pas se forcer à manger à des horaires fixes, préétablis mais au contraire, retrouver le fil de la faim et de la satiété.

Il est inutile de passer à table si vous n’avez pas faim et à l’inverse, inutile de se forcer à finir ses assiettes si on n’a plus faim.

Donc, dès aujourd’hui, avant de passer à table : demandez-vous si vous avez faim ou si c’est juste parce que c’est censé être l’heure.

Ensuite, essayez d’être à l’écoute de l’intensité de votre faim (faible, moyenne, intense ?) afin d’ajuster au mieux vos quantités : la faim est variable d’un jour à l’autre, d’un repas à un autre. ; en fonction notamment de ce que l’on a mangé au repas précédent.

Prendre le temps de manger

Cela signifie manger à table, assis(e) et sans rien faire d’autre (smartphone, télé, ordinateur…) pour être rassasié(e) au mieux, il faut pouvoir être en connexion avec ses ressentis corporels.

Prenez le temps de préparer de jolies assiettes avec de belles présentations.

Cuisinez les mets qui vous font envie, en essayant de les varier pour éviter la monotonie des repas.

Mastiquer tranquillement chaque bouchée afin de déguster ce que vous avez préparé.

Posez vos couverts régulièrement pour marquer des pauses : elles vous permettront de ressentir si vous avez encore besoin de continuer à manger ou si vous êtes suffisamment calé(e) : et tant pis s’il en reste dans l’assiette : vous garderez cela pour le prochain repas ou bien, jetez : la prochaine fois, vous vous servirez peut-être un peu moins pour éviter le gaspillage.

Buvez quelques gorgées d’eau pour marquer aussi des temps de pause et vous hydrater.

A la fin du repas : comment vous sentez-vous ? avez-vous assez mangé ? trop ? vous manque-t-il quelque chose ?

Le fait de se poser ces quelques questions vous permettra, au fil du temps, de mieux respecter votre équilibre et d’éviter le « trop plein » ou les grignotages.

Les grignotages, sur eux aussi on aura pu lire bien des articles !

Aborder les grignotages avec plus d’indulgence

Tout d’abord, qu’appelle -on grignoter ? le savez- vous ?

C’est manger sans avoir faim et qu’importe l’aliment.

Parfois, on confond soif et faim ou encore fatigue et faim : prenez un instant pour savoir ce qu’il en est vraiment.

Cela peut être aussi par habitude, par ennui, par tristesse, par anxiété, par besoin de remplir un vide etc.

Pas de panique : cela est humain et normal d’avoir envie de grignoter : ne vous inquiétez pas, le trop plein de ce grignotage fera que vous n’aurez que peu faim ou pas faim du tout au repas d’après ; donc, il faudra écouter cette sensation et ne pas se forcer à manger même si c’est censé être l’heure.

En revanche, si vous vous apercevez que ces grignotages ont tendance à revenir souvent, voire constamment : il va falloir en comprendre la raison et agir pour les éviter.

Si c’est de l’ennui : trouvez-vous d’autres occupations : lire, sortir dans le jardin ou sur le balcon, faire une pause sportive adaptée, prendre une pause-si vous travaillez depuis trop longtemps, appeler un proche qui vous réconforte : vous avez sûrement plein d’idées et plein de ressources !

Si c’est par anxiété, stress, contrariété occasionnelle : vous pourriez tester des applications de méditation de pleine conscience ou des applications de cohérence cardiaque pour faire retomber la pression.

Enfin, si vous vous sentez vraiment très angoissé(e), ne laissez pas cela s’installer : de nombreux praticiens (médecins traitants, psychologues, service d’écoute…) peuvent vous répondre en ligne ou par téléconsultation pour vous aider.

Cette période de confinement ne va pas durer donc inutile d’ajouter du stress supplémentaire face à la balance.

Prendre l’habitude dès à présent d’écouter vos sensations alimentaires, d’être plus indulgent avec vous-même vous aidera à retrouver votre équilibre dans votre quotidien libéré.

©2019 Direction Médicale AXA Assistance France